Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les carnets de l'écoutille et autres carnets de jazz

les carnets de l'écoutille et autres carnets de jazz

mes dessins de jazz tirés des carnets de jazz réalisés pendant les concerts au club de jazz l'Ecoutille , autres clubs de jazz parisiens et divers festivals de jazz ou autres festivals, pop, rock, blues, tango et musiques du monde


Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)

Publié par Didier Locicero sur 2 Juin 2014, 13:56pm

Catégories : #Festival Clermont 2008

Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)

Les concerts du quartet Eric Harland, batteur hors norme, et de Misja Fitzgerald-Michel, guitariste délicat et méditatif, accompagné au saxophone du fils de John Coltrane, Ravi Coltrane.

Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)
Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)

Eric Harland, le feu sous la glace

Roulements de tonnerre, tempérament de fièvre, tempos endiablés, cavalcades inspirées, swing ardent, blues d’enfer, cordées sans retour, tunnel sans fin, friselis rock’n’roll’n’jazz’n’blues’n’funk, envolées caraïbes pour orphelins sudistes, sirènes hurlantes, battements de coeur accroché aux virages de notre ivresse, pourquoi le train s’arrête et repart sans prévenir, claquement sec, clapotis sans fin, vagues humides, tsunami rythmique, tempos animés, avez-vous du feu, j’aime ton sourire dans la tourmente, l’ouragan se tord de rire, et moi avec, souffle court et vent dans les oreilles, tempos hypnotiques, je ne sais plus ce que je fais là, je suis le mouvement, je fuis l’immobilité, je hais l’ennui. Ouf!

le pied et la main, doigté et mesure...

le pied et la main, doigté et mesure...

Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)
Festival Jazz en tête - série 2 (Clermont-Ferrand, octobre 2008)

Misja Fitzgerald-Michel et Ravi Coltrane

Calme sous les galaxies, le tintement des chanterelles et le frottement des basses dialoguent avec les accents déchirants du saxo. Répons. Le souffle imperceptible du cuivre embrasse le clair friselis de l’acier, la caille se précipite vers le renard, le silence envahit la plaine, les cow-boys sont fatigués et le feu crépite sans que nous ayons à l’alimenter. Les doigts parcourent le manche et chatouillent les clés sans que nous n’ayons à nous en préoccuper. Tout n’est que volupté. Le regard lumineux de Misha en écho au gestes épurés de Ravi.Nous le sommes également, pauvres cow-boys orphelins.

Misja, Ravi et Drew Gress, contrebasse, Jochen Rueckert, batterie
Misja, Ravi et Drew Gress, contrebasse, Jochen Rueckert, batterieMisja, Ravi et Drew Gress, contrebasse, Jochen Rueckert, batterieMisja, Ravi et Drew Gress, contrebasse, Jochen Rueckert, batterie

Misja, Ravi et Drew Gress, contrebasse, Jochen Rueckert, batterie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents